Investir en immobilier à plusieurs, est-ce possible ?

Une opportunité à considérer

À Dubaï, si on souhaite acquérir un bien à plusieurs, c’est possible et légal. Le Dubaï Land Department et le RERA sont des organismes du gouvernement qui s’occupent du marché immobilier. Il le contrôle et le régule, il autorise ce type de transaction.

Il est donc autorisé d’acheter à plusieurs, que ce soit un appartement ou une villa, cela peut être avec des amis, collègues, membres de votre famille. Il n’y a pas besoin de créer une société ou une structure juridique. Il suffit juste de fournir un passeport en cours de validité, aucun autre document n’est exigé.

Il n’y a pas de prix minimum dans lequel vous devez investir pour pouvoir être à plusieurs. Les promoteurs autorisent la plupart du temps jusqu’à 4 investisseurs. Lorsqu’il y a plusieurs acheteurs, leur nombre de parts est égal, ils ont tous le même pourcentage. Les paiements peuvent venir soit de comptes différents soit du même compte.

Pour que cela se passe bien, il faut déterminer vos objectifs, vos critères, votre type de bien dans lequel vous voulez investir et votre budget. L’agence immobilière est là pour vous aider à trouver le bien que vous souhaitez.

Pour vendre le bien, on procède de la même façon que si une seule personne avait acheté le bien, il faudra que les propriétaires signent les documents de cessions et d’autorisation de mise en vente puis la suite ne change pas. Chacun recevra le montant correspondant à sa part de pourcentage.

1. Avantages de l’investissement à plusieurs

Réduction des coûts

Investir à plusieurs permet de partager les frais initiaux tels que le dépôt de garantie, les frais de notaire et les taxes, rendant l’acquisition d’une propriété plus abordable pour chaque co-investisseur. Cela peut également inclure le partage des frais de maintenance et des taxes annuelles, réduisant ainsi les charges financières individuelles.

Diversification des risques

L’achat groupé aide à répartir les risques financiers. Si l’un des investissements s’avère moins rentable, les pertes sont également partagées, ce qui peut atténuer l’impact financier sur une seule personne.

Potentiel de rendement accru

Investir à plusieurs peut permettre l’accès à des propriétés de plus grande valeur ou mieux situées que ce que chaque co-investisseur pourrait se permettre individuellement. Cela peut potentiellement augmenter les chances de réaliser un gain plus élevé, soit par la location, soit par une revente à profit.

2. Considérations légales spécifiques

Cadre juridique

À Dubaï, l’achat immobilier à plusieurs est réglementé par le Dubai Land Department (DLD) et le Real Estate Regulatory Agency (RERA), qui s’assurent que tous les accords sont conformes aux lois locales. Il est crucial de comprendre ces réglementations pour garantir que tous les aspects de la copropriété sont légalement couverts.

Contrat entre co-investisseurs

Il est recommandé de rédiger un accord détaillé entre tous les co-investisseurs. Cet accord devrait inclure la répartition des parts, les contributions financières, la procédure de gestion et de sortie de l’investissement, et les modalités en cas de désaccord ou de vente de la part d’un investisseur.

3. Processus d’achat à plusieurs

Recherche de propriété

Les co-investisseurs doivent collaborer étroitement avec des agents immobiliers pour identifier les propriétés qui répondent à leurs critères communs, tels que la localisation, le type de bien, et le potentiel de rentabilité.

Financement et gestion des paiements

La gestion des finances dans un investissement à plusieurs doit être transparente. Les co-investisseurs peuvent choisir de contribuer à un compte commun pour simplifier les paiements ou gérer séparément leurs contributions. Il est également possible de structurer un prêt immobilier commun si nécessaire.

4. Gestion de la propriété

Responsabilités opérationnelles

La gestion quotidienne de la propriété peut être confiée à un gestionnaire immobilier professionnel, qui s’occupera des réparations, de l’entretien et, le cas échéant, de la gestion locative.

Répartition des bénéfices et des charges

Les accords initiaux devraient clairement définir comment les bénéfices (tels que les revenus locatifs ou les gains en capital de la revente) et les charges (comme les impôts fonciers et les frais de maintenance) sont partagés entre les investisseurs.

Stone invest

D’AUTRES ARTICLES

Besoin d'aide ?

Cliquez sur l'un de nos experts

Youssef Bentabia
Youssef Bentabia

Je suis en ligne

Je suis hors ligne

Karim Eddami
Karim Eddami

Je suis en ligne

Je suis hors ligne

Sirine Neffati
Sirine Neffati

Je suis en ligne

Je suis hors ligne

Jordan
Jordan

Je suis en ligne

Je suis hors ligne